Anna Fayona: Impossible Retour (extraits)

Un texte et un haïku d’Anna Fayonna extraits du livre IMPOSSIBLE RETOUR

Je revenais du gym
et il se tenait là
tout près de l’escalier
à l’entrée du métro.
Ce jeune homme noir au regard suppliant
mendiant quelques centimes
afin de s’acheter
le premier pain de la journée.
Je n’avais dans mon portefeuille
qu’un peu de petites pièces
Et j’ai eu si honte d’avoir à offrir
moins que le Huard
que j’ai passé mon chemin
sans lui faire une offrande.
Depuis, j’ai le cœur lourd.
Ce jeune homme là,
c’est le fils de quelqu’un
quelqu’un qui sans doute me ressemble.
Et je pleure
à la place d’une mère
qui ignore peut‑être que son fils
se tient dans une station de métro
tendant une main désespérée
vers des gens qui l’évitent à tout prix.

***

Tout comme le roseau
Se plier au gré du vent
Puis se relever

***

Anna Fayonna est un nom de plume. Pourquoi un nom de plume? C’est simplement que, dans la vie de tous les jours, être comptable et être écrivain ne font pas bon ménage. Anna Fayonna est auteure alors que l’autre part d’elle‑même, par la force des choses, continue d’œuvrer dans le milieu corporatif de Montréal.

Anna Fayonna est née à Port‑au‑Prince, de l’union d’une nonne ─une religieuse de la congrégation catholique Saint‑Joseph de Cluny et bonne sœur à Sainte‑Rose de Lima qui, toute jeune, quitta le couvent pour cause de maladie─ et d’un prédicateur pentecôtiste, un célibataire endurci, un homme qui avait bien vécu et qui entrait en âge. Deux êtres dont la rencontre eût été impossible, si ce n’était de la sainte présence de l’Église!

C’est en 2006 que Fayonna publie son premier roman Une suite de petits événements – en toute innocence. Depuis, elle a publié trois autres romans et un recueil de poèmes introspectifs. Fayonna a d’abord voulu se pencher sur la situation des femmes. Les femmes, dans leurs faiblesses et leurs désappointements; mais aussi dans leur grandeur et dans leurs réussites! Néanmoins, comment parler de femmes sans parler des hommes? Ainsi tous ses romans finissent par se conjuguer au pluriel, pour explorer un peu les vastes possibilités de notre humanité.

Toujours soucieuse de la condition des femmes, Fayonna a participé au Comité des Femmes des Communautés culturelles de la Fédération des Femmes du Québec. À l’occasion de la marche mondiale des femmes, en octobre 2010, elle rédige, avec Alexandra Pierre, un article paru dans le Féminisme en Bref et intitulé « Autonomie en emploi: une course à obstacles pour les femmes immigrantes ». Actuellement, à Montréal, elle est directrice générale d’un organisme de défense des droits des personnes aînées, en vue d’une amélioration de leur qualité de vie. Dans le cadre de ses fonctions, elle a récemment rédigé et présenté, à l’Assemblée Nationale, un mémoire sur les enjeux liés à une éventuelle décriminalisation de l’euthanasie et du suicide assisté, relativement à la Commission sur la question de Mourir dans la dignité.

Ouvrages publiés:
Une Suite de Petits Événements – En Toute Innocence  (roman, 2006)
Les Lycéennes  (roman, 2008)
Le Pain des Sans‑Pitiés (roman, 2009)
La Confusion des Photogéniques (roman, 2011)
Impossible Retour  (textes introspectifs)

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: